22 septembre 2018

RGPD, où en est-on ?

Le 25 mai 2018 est entré en vigueur le RGPD, qui ouvre la voie au renforcement des différentes réglementations sur la protection des données personnelles.  Transparence, responsabilité et traçabilité en sont les clés : les organisations qui collectent des données personnelles, doivent désormais mettre en place des mesures qui garantissent la sécurité, la portabilité, l'intégrité et la traçabilité des données des citoyens européens. 

Il y a quelques jours, la Cnil se félicitait d'une "prise de conscience inédite" de la part des particuliers. L'organisme a ainsi reçu plus de 3 767, soit une augmentation de 64% par rapport à la même période en 2017. Côté entreprise, 24 500 organismes ont nommé un délégué à la protection des données personnelles (DPO).  

  • Quatre mois après, où en est-on ?

Selon une enquête réalisée au niveau mondial par Harvey Nash et KPMG, 38 % des entreprises ayant répondu reconnaissent ne pas se conformer aux exigences du nouveau règlement général sur la protection des données (RGPD). En cause, l’impossibilité d’embaucher et former les personnes aux compétences numériques qui leur font défaut. 

Au niveau des GAFA aussi tout est loin d’être réglé. Ainsi, la Commission Européenne a fait part il y a quelques jours à Facebook  de son impatience à voir le plus grand réseau social au monde se conformer enfin au nouveau Réglement général de protection des données, l’instance reprochant au géant américain de ne pas mentionner que l’entreprise utilise les données des usagers à des fins commerciales.
Et pourtant, force est de constater que le RGPD n’est qu'une première étape vers un contrôle renforcé des données que les entreprises collectent. Plus vite elles adopteront les bonnes méthodes et réflexes en matière de traitement des données qu'elles collectent, mieux elles seront prêtes pour appréhender de futures législations tels que la directive ePrivacy, qui traitent notamment du consentement préalable et de la géolocalisation.

Pour en savoir, rendez-vous sur le salon conext Mardi 23 octobre 2018 :

Cinq mois après l’entrée en application du règlement le 25 mai 2018, comment les entreprises ont elles engagé leur mise en conformité ? Quels sont les process développés ? Quelles bonnes pratiques se donnent à voir sur le marché ? Entre mythes et réalités, nous vous proposons un premier tour d’horizon de la mise en œuvre pratique de la conformité.
Intervenants : Nathalie PHAN PLACE, Secrétaire Général, SNCD

L’implémentation du RGPD n’est pas le bout du tunnel. En effet, les institutions européennes travaillent sur bien d’autres dossiers qui vont impacter de près ou de loin les entreprises du marketing direct. Certains, après de long mois de discussion, vont être finalisés rapidement avant les élections européennes de mai 2019, d’autre devront être repris par la nouvelle Commission européenne fin 2019. e-Privacy, plateformes en ligne, circulation des données, droit des consommateurs… quel est leur ordre de priorité, et quels vont être leurs impacts pour l’industrie ? 
Le projet de règlement e-Privacy revoit complètement les règles du marketing direct notamment pour les cookies et le télémarketing, et est en pleine discussion auprès des législateurs européens.
La FEDMA et le Sncd vous informent des changements à anticiper dans la pratique quotidienne des métiers du marketing direct.
Intervenants : Mathilde FIQUET, EU Legal Affairs Manager, FEDMA

Intervenants : Marc Rees - Redacteur en chef de Next INpact chez INpact
 

Partager cette page :

© 2017 Tous droits réservés.    Mentions Légales