23 septembre 2018

Startups, comment optimiser sa collaboration avec les grands groupes.

La collaboration startups-grands groupes est sans conteste un levier de croissance pour les jeunes pousses. Agiles, souples et réactives, les startups ont notamment la capacité d’identifier rapidement les nouveaux usages et de trouver plus vite des solutions pour y répondre. Encore faut-il prendre la mesure des spécificités des deux parties, afin de les faire travailler ensemble et réduire le gap incontournable entre innovation et tradition.

« Il y a un besoin évident de médiation entres startup et grands groupes, explique Samuel Tapin, Directeur Blanchemaille by Euratechnologies, qui animera une conférence sur le sujet. Le groupe a besoin d’innover, d’aller chercher de l’agilité, de tester des choses… autant d’éléments pas forcément standards. De leur côté, les startups ont besoin de cas d’usage, de prouver que le concept fonctionne. L’entreprise leur ouvre un champs d’expérimentations important. Tout l’enjeu se situe sur la notion de timing, sur la prise de décision, sur les indicateurs de mesure de performance qui font dire que l’expérimentation est une réussite ou pas… Il est essentiel de se mettre d’accord dès le début de la relation sur ces questions, pour ne pas créer de frictions dans la mise en place du partenariat. Si le développement à grand échelle est bien sur l’enjeu pour toute startup, la marche pour passer de l’expérimentation au déploiement global peut être difficile à franchir, et.le grand compte doit être conscient des difficultés pour la jeune pousse. Ce qui l’a séduit et poussé à la collaboration ne doit pas devenir un frein. Aujourd’hui, la collaboration se normalise. Les grands comptes ont le recul pour analyser les avantages et les limites de la démarche, ils savent ce qui fonctionne, ce qui doit être amélioré. Les relations se multiplient, les projets s’enchainent, rendant les relations plus fluides. »

  • Taktus, la startup qui réinvente l’expérience client en point de vente pour PSA retail

Parmi les startups présentes sur le salon conext qui expérimentent au quotidien ces relations avec de grands groupes : Taktus, qui imagine et réalise des expériences clients inédites basées sur les technologies tactiles et la reconnaissance d’objet. La startup travaille depuis plusieurs années avec le groupe PSA Retail sur la digitalisation de leurs points de vente. Elle a notamment accompagné le groupe dans son Experience Store, un concept de distribution automobile expérimental totalement repensé pour répondre aux nouveaux enjeux du digital.
Taktus a ainsi conçu et développé un configurateur 3D mêlant technologie tactile, 3D et personnalisation. Il permet aux clients de tester et de choisir, sur une table tactile de 40 pouces, toutes les caractéristiques de la voiture. Couleur de la carrosserie, matériaux intérieurs, motorisation, finitions… Le résultat est projeté en temps réel sur grand écran avec des images 3D photoréalistes. Une série d’animations permet au client d’ouvrir le coffre, les portières, de zoomer sur les jantes… Une véritable visite virtuelle pour le client et un outil d’aide à la vente pour les vendeurs qui deviennent des ambassadeurs commerciaux de la marque. 

 « Le configurateur constitue la pièce maitresse de l’Experience Store PSA Retail. Afin de proposer une solution inédite et correspondant au mieux aux attentes de PSA Retail, nous avons créé notre propre moteur de configuration nous permettant de nous interfacer avec n’importe quel système d’information. Nous avons ensuite assuré la direction artistique, le design et le développement technique. Pour une qualité des images très proches du réel, nous avons collaboré avec 3DEXCITE et PSA qui ont assuré la réalisation 3D des images projetées. Nous pouvons aujourd’hui réaliser ce type de configurateur pour d’autres secteurs d’activité : cuisine, ameublement, décoration… » explique Alexandre Equoy, co-fondateur et CTO Taktus.


Pour en savoir plus, rendez-vous sur conext le mardi 23 octobre:

10h00-12h00 : French Tech #Retail  : Comment les startups participent à l'élaboration du commerce de demain:

  • 10h : introduction par French Tech Lille, représentée par Mongi ZIDI 
  • 10h10 : Présentation de la feuille de route du réseau thématique French Tech Retail, Renan SOBAGA, PICOM
  • 10h20 : Keynote Commerce du futur 
  • 10h50 : Table ronde "Startups retail, l’enjeu de l’intégration au SI des grands groupes" animée par Samuel TAPIN
  • 11h20 : Table ronde "Market places, applications mobiles, dernier kilomètre, quelles solutions pour redynamiser les centres villes" animée par Jean-Paul LEROY
  • 11h50 : Conclusion par Didier FARGE
Partager cette page :

© 2017 Tous droits réservés.    Mentions Légales